Et Al Quaïda s'invite dans la campagne présidentielle...

Publié le par Noum

L’histoire retiendra ce qui est arrivé sous le nom de « la tuerie de Toulouse ».

On y tua des enfants, des militaires, des arabes , des juifs, des français.

Des candidats à la présidence furent bien ennuyés car il allait falloir doser cette fois.

En effet jusqu’ici on s’était autorisé toutes les outrances, toutes les abjections. Tous les coups, bas de préférence , étaient alors permis. Mais là, des enfants morts, il allait falloir la jouer fine.

Comment allait-on faire pour ne pas en faire trop tout en en faisant quand-même ?

Les difficultés de l’exercice étaient variables selon la nature du candidat.

Ainsi celui qui était président n’eut pas trop de difficulté à trouver une solution satisfaisante. Il allait enlever le costume du candidat…et enfiler celui de président. Il déclara donc un temps d’arrêt dans sa campagne. Puis multiplia les apparitions et initiatives médiatico–solidaires. Au passage il expliqua consciencieusement à des enfants chanceux (comprendre en vie) qu’ils ne devaient pas faire les malins car ça aurait pu être eux. Quel grand pédagogue que notre président.

Il proclama donc la minute de silence. Pour ensuite commenter…le silence.

Dans le camp adverse auto-médiatiquement-proclamé on était pas en reste. On était considéré comme challenger, on était donc tenu de se mettre au même niveau d’indignation et d’être au moins autant vu.

Il ne fallait surtout pas risquer d’avoir l’air moins concerné moins affecté par le drame. Avec néanmoins un handicap, on n’était pas le président. Qu’à cela ne tienne on allait faire comme si! On avait tout de même assez de poids pour que les médias viennent nous filmer la mine grave dans une école…

On se ferait donc filmer en train de se taire ainsi fut-il décidé, ainsi futile décida…et passa pour un con. Piégé par le désir de ne pas être l’oublié de l’histoire. Un vrai débutant.

Les autres, les petits évitèrent la surenchère, on les en remerciera. Certains n’avaient pas vraiment le choix ceci-dit. Les crimes étaient racistes, le FN aussi, du coup il marcha sur des œufs. Quant aux autres ma foi ils déplorèrent puis continuèrent de faire campagne et ils avaient raison.

Certains notèrent un fait qui me sembla important voire essentiel.

Cette campagne volait si bas depuis des mois. Les propos nauséabonds des uns et des autres créant un climat délétère qui avait fini par gommer les limites de la décence. Après tout même le président était d’accord, il y’avait selon lui trop d’étranger en France, trop d’assistés, aussi et trop de chômeurs, trop de casher et de halal. Pour tout dire, je finis par craindre que la prochaine cible soit un pôle emploi !

A l’étranger toutes les presses s’alarmaient de cette dérive extrémiste qui émaillait la campagne française habituellement si bucolique. Notre présidendidat était appelé sarkozy-Le Pen et ne s’en inquiétait pas. En France c’est Bayrou qui choisit de mettre l’accent sur la nécessité pour hommes et femmes politiques en lice de peser leurs mots et leurs responsabilités. J’étais d’accord, tellement d’accord. Je regrettais seulement que les journalistes français n’ai pas relevé les premiers cette étrangeté.

Aujourd’hui un dénouement : Le tueur est identifié. Finalement il s’appelle Mohamed et se revendique d’Al Qaïda…

Ouf!

On va donc finalement pouvoir continuer d’exploiter le drame et éviter de se poser trop de questions sur le fait que cela se passe au cours d’une campagne électorale ou les étrangers/mangeur de halal ou de viande casher, les chômeurs/assistés, pauvres/fainéants sont accusés de tous les maux. Une campagne basée sur les peurs et les haines des uns et des autres.

Finalement on pourra considérer que ça n’a rien à voir puisqu’il s’agit d’un terroriste d’origine magrébine et que ses motivations viennent « d’ailleurs ». Le FN pourra taper à tour de bras sur ceux qui l’ont accusé de véhiculer la haine de l’autre alors qu’il ne fait que dénoncer depuis le début le danger du fondamentalisme et là bingo ! sainte merde de dieu voilà que le tueur est un Mohamed ! Dieu est grand ! Hein Marine ?

On va pouvoir se moquer de Bayrou cet importuniste inopportun qui a eu l’outrecuidance de présupposer un rapport quelconque entre une campagne axée sur le rejet de l’autre et le développement possible d’actes de barbarie à l’encontre des juifs et des musulmans sur le territoire. On va même pouvoir le traiter lui, d’opportuniste (ce n'est pas forcément faux mais comme on dit prenons cela de qui ça vient) !

On va pouvoir reprendre la campagne sur les chapeaux de roue et cerise sur le gâteau, surfer à nouveau sur les thèmes qui firent le succès de Monsieur Sarkozy en 2007 : l’insécurité, la peur, l’immigration. Il va pouvoir à nouveau se présenter comme sauveur de la France face aux dangers extérieurs qui nous menacent.

On va enfin pouvoir continuer de ne pas réfléchir de s’abrutir de haine et de rejet. Peut-être même plus encore parce que quand même le mec s’appelle Mohammed, il est pro Palestinien.

Je suis triste,

Alors que je devrais fermer ma gueule et juste penser en silence aux familles de ses soldats, de ses enfants morts au nom d’une idéologie religieuse stupide et aveugle.

Alors que je devrais juste être soulagée qu’il soit bientôt capturé ou abattu. Je suis là, craignant que la dérive devienne courses éperdue vers le pire.

Je suis là à me demander si ce qu’on nous dit est vrai. J’en suis arrivée à un tel degré de méfiance à l’égard des médialitiques, des sondages et de tout « çà » que je les soupçonnerais presque d’avoir fabriqué un coupable « idéal ».

Oh allez-y jeter moi des pierres va ! Traitez-moi de sans-cœur de dingue ou de ce que vous voulez. Ce qui m’inquiète plus tout ce que vous pourriez bien en penser c’est d’être arrivée à ce point de désinformation et de méfiance que je ne crois plus en rien. Et que dans ce cas précis je ne peux m’empêcher de penser « s’ils avaient osé ? »

Pardon.

 

 

 

Publié dans les animaux du monde

Commenter cet article

kickstart 27/03/2012 11:43


Hé bah je pensais être le seul à trouver que cette histoire se termine en "happy end", si je puis dire, avec un coupable bien choisi ("allah akbar") qui se fait occire par les forces
d'intervention, et qui colle parfaitement avec les discours de certains technocrates et politiciens...


C'est vrai que ça fait beaucoup de coïncidences...


Sinon très bon article encore Noum, continues :)

Noum 22/04/2012 19:11



Merci et d'accord! :)



vyvie 26/03/2012 23:21


Ecrire un commentaire pour écrire "sans commentaire", çà fait un peu ch..bip ! Alors je ralonge un peu...


Sans commentaire, ma pauv' dame, j'en suis au même point...

Noum 22/04/2012 19:11



merci pour la rallonge...ça change tout :)



JR 23/03/2012 15:47


Que celui qui n'a jamais cru être manipulé par les médias te jette la première pierre.


Il ne faut cependant pas avoir peur du complot qui serait plus fort que nous et rendrait toute lutte vaine, et se battre pour une information indépendante. (médias traditionnels, mais aussi
nouveaux médias)...

Noum 22/04/2012 19:10



Moi je crois qu'il faut avoir peur. Quand il y'a un danger il faut avoir peur. Quand on a peur on cherche à se défendre ...sinon on est bon qu'à se faire tondre.



Béatrice7 21/03/2012 21:55


Je n'irais pas jusque là..


Mais je nepeux que remarquer que les périodes engendrent les extrémismes.. et les extrémsimes de nos jours ne se contentent plsu de voulir prndre le pouvoir.. Ils engendrent des dingues qui
pesnent qu'ne tuant leur prochain le monde sera plus beau, qu'en tuant des enfants ils assureront un avenir meilleur aux leurs ou à ceux de luer frère..


Désespérant, déprimant...

Noum 22/04/2012 19:09



Ce que tu dis est aujourd'hui rendu encore plus tangible par le procès du cinglé en Norvège.



Alba 21/03/2012 21:26


on ne peut pas éviter d'y penser

Noum 22/04/2012 19:08



nan c'est ce qui est horrible.