Change pas un jour tu seras à la mode.

Publié le par Noum

Mes amis l’heure est grave (encore).

Le constat est sans appel.

Après maintes tentatives d’approche timide et maladroite, le couperet est finalement tombé. Sec, cruel, sans états d’âme.

 

J’avais déjà évoqué le problème savamment disséminé dans certaines pages ici et là, mais je n’en avais jamais vraiment saisi la teneur.

 

En fait quand j’essaie de retracer les étapes de cette sombre affaire, je me rends compte que la conclusion était inévitable.

 

Je crois que ça a commencé assez tôt, dans les années 80.

La première fois que j’ai vu des épaulettes sur une veste de tailleur rose fluo associé à un jean aux bords repliés motif bandana et à un gros nœud ou un bandeau torsadé dans des cheveux permanenté et méchés.

 

Ça s’est aggravé peut de temps après avec l’arrivée quasi simultanée de MC Hammer et des T-shirt pastels Waikiki avec le petit singe (j'en avait un vert du plus bel effet).

 

 ça vous fait marrer ? tant mieux. Parceque ça revient

 

Plus tard il y’a eu l’arrivée des Tops modèles. A l’époque elles n’étaient pas encore anorexiques et faut bien avouer qu’il y’avait du canon.

Mais à l’époque déjà elles portaient des corsets d’étouffement que même gilles de Ray aurait pu nous envier. Elles défilaient en long en large et en faisant la gueule juchées sur des talons vertigineux tout à fait impropre à la marche qu’elle soit rapide lente ou même en crabe.

 

 

 

 cathiejung2.jpg

                    aïe!                            aïe!                      ouille!         comme dirait Moundir: pourquoi !!???

 

 

L’histoire nous a apprit au fil des ans que les vêtements devenant de plus en plus petits et cintré on décida de priver les mannequins de nourriture. Cela ne suffisant pas, on les prit de plus en plus jeunes, tout en continuant de les affamer.

 

Mais ce n’est pas le sujet.

Je ne sais pas à quel moment tout s’est emballé.

Des personnes bien informées se sont mises à faire la pluie et le beau temps vestimentaire. Des hordes de femmes perdues, affamées du look se jetaient sur chaque objet que ces nouveaux oracles désignaient comme l’indispensable de l’été, l’hiver, le printemps, l’automne.

Malgré leur don de vue absolue de ce qui se fait de mieux, ils n’avaient jamais songé à changer le nom des saisons...curieux.

 

 

encore 5 copains et on a l'armée des 12 singes

 

Chaque année un objet devenait culte, il fallait l’avoir absolument. On le déifiait, on élevait des autels à sa gloire, on priait la nuit pour pouvoir obtenir un crédit révolving qui permettrait de se l’acheter dans au moins 5 coloris différents de sorte qu’on puisse l’assortir aux autres "indispensables" de l’été.

Les armoires des victimes désespérées et ruinées croulaient sous le poids de ces montagnes de « musts » de l’année associé à ses « basiques » et ses « indémodables » sans lesquelles elles ne pouvaient pas exister.

A longueur d’écran publicitaire et de défilés on leur martelait sans cesse qu’elles devaient arrêter de se nourrir et posséder, posséder, posséder.

 

Un mannequin

Je suis la seule à ne pas comprendre pourquoi faut avoir un truc pareil dans son armoire? je parle du sac ...vous aussi vous voyez que c'est moche non ?

 

Mais la créativité se tarit et l’existant du être recyclé. LA MODE DEVINT BOUCLE.

Afin que la cliente potentielle ne s’en rende pas compte, on choisi de baptiser ça « le vintage ». Et de trouver ça cool. Sinon il y’avait aussi Root’s qu’on pouvait mettre à peu prêt à toutes les sauces ce qui est bien pratique.

Ainsi on pouvait remettre du vieux à condition de ne pas le dire.

 Le jaune fluo revint en force suivi de prêt par les épaulettes et les autres couleurs fluo du paquet de Stabylo.

 Le bio était à la mode nous allions recycler. Tout cela était très excitant !

 

Mais l’un des Oracles qui s’appelait Benjamin (mais on s’en fout) suggéra à ses potes de l’ordre établi que « ben ouais mais si on peut reporter des trucs vieux, ils vont plus rien acheter j’te f’rait dire...ben nan...»

 

Le gang des Queer du bien se rendre à l’évidence. Benjamin avait mit doigt sur un vrai problème (ce qui changeait du dedans du slip de son voisin) et ça craignait sa race.

 

C’est alors que Gilles qui a souvent de grandes idées, intervint : « Ben les mecs pas de panique ! On aurait qu’à mettre des épaulettes sur la marinière » et hop !

 

La proposition aussitôt adoptée souleva une liesse générale au pays de ceux et celles qui n’aiment pas les femmes et qui du coup aiment bien leur faire porter des trucs improbables sans arrêt et, autant que faire se peut, inconfortables voire douloureux.

La vieille  pelure devint  marinière neuve ni vu ni connu ....on fit croire au peuple que l’on recyclait tout en lui faisant bien comprendre que si t’as pas le détail mode t’es "out" ,t’as plus de vie sociale et tu n’existe plus...

 

 

Et là ami lecteur tu te demande ou veut-elle en venir ? Ce à quoi je répondrais que tu n’es pas très attentif.

Le constat péremptoire dont je parle au début de ce merveilleux conte magique est que « la mode et moi on ne se comprend pas » (bon voui c’est vrai c’est peut être pas le scoop du jour. Soit.).

 

Ce n’est pas que je ne l’aime pas en soi. La mode. C’est elle qui n’aime pas les femmes.

 Non, c’est juste que je suis très lente.

Souvent je suis à la mode « après coup ». Ce qui, si l’on applique bêtement le concept même de « mode » est tout simplement une impossibilité du continuum spatio-temporel.

Ben oui, si tu veux être à la mode faut que tu ais le bon truc au moment ou il faut l’avoir.

À l’instant T.

Avant c’est pas la mode, après c’est plus la mode, et dans les deux cas t’es ringard (e)...

 

Moi là, je commence juste à trouver le slim tolérable visuellement....et encore, pas taille basse parce que je trouve cela tout de même inesthétique et non hygiénique qu’on te voit la raie du cul quand tu t’assois (ou pas). Sans parler du fait que du coup t’as froid au cul et t’es tout le temps enrhumé et du coup t’as un look d’enfer mais personne le voit vu que t’es enfermé chez toi à boire de la tisane. Pour te soigner le rhume...

c'est très jouli pis ça fé pô pouf du tout..nan

 

Pourquoi je parle de ça là d’un coup ?

Parce que j’en peux plus de voir des « marinières » partout. J’en peux plus d’entendre tout le monde dire qu’il « faut » l’avoir absolument. C’était déjà moche en 1980, en 1990 et en plus on a trouvé le moyen d’y mettre des épaulettes argentées ou dorées !

 

Depuis qu'on a mit des magnets sur ma marinière, j'évite le frigo: le détail 2 en 1 fashion et régime.

 

Comment est ce possible qu’une poignée de peignes cul qui les trois quart du temps sont sapés comme des clowns puissent décider du sort, de la garde robe, du porte monnaie et du bien être psychologique d’autant de femmes...Et d’hommes ? car le marketing finalement n’est pas sexiste en ce qui concerne sa cible (il peut l’être dans ses message mais on en parlera une autre fois) 

 

moi quand je porte ma marinière je souris à la vie

 

Non vraiment la Mode et moi on ne se comprend pas...

Pour preuve le précepte qui est le mien en matière vestimentaire : Change pas un jour tu seras à la mode...et quand on voit débouler vers nous toutes ces rayures, ces épaulettes et autres machins fluo, tu vois bien que j’ai raison les années 80 sont de retour, ça va donner!

 

 

Publié dans les animaux du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ah 26/03/2014 22:47


effectivement tu n'as rien compris à la mode. Pour moi c'est pas que tu ne l'aimes pas ou qu'elle ne t'aime pas. Tu es comme beaucoup de personne qui la trouve trop frivole trop
superficielle. Le Gout ce n'est pas donné a tout le monde de le posséder et tu n'as de toute evidence aucune idée du travail énorme que la moindre petit création demande. Le pull que tu portes
n'est peut etre qu'un pull pour toi, seulement pratique et qui marque le fait que tu ne veux pas suivre la mode pas assez "intellectuelle" pour toi. Mais ce pull est le fruit de nombreuses heures
de recherches, de gens très intelligents qui sont arrivés d'une manière ou d'une autre a te faire porter leur création. En revanche je suis d'accord avec toi sur certains points. Certains effets
mode du moment ne sont pas les plus grandes réussites du siècle (énorme fou rire pour la photo du string), et il ne faut pas suivre aveuglement les diktates. Cependant la mode ce n'est pas
que fashonista&cie, certains te dirons que c'est un art de vivre (l'élégance et le raffinement ça ne passe pas que par la culture, mais également par son exteriosation visuel et donc
vestimentaire), voire de l'art (les créations Yves Saint Laurent sont exposés dans les plus grands musée du monde au même titre qu'un Picasso).


ps: je suis une fashion terroriste je ne sais absolument pas m'habiller, mais j'aime beaucoup regarder ce qui ce fait ^^

Sylvie 06/08/2010 14:01



HAHAHAHAHAHA !!!!! Je comprends touuuuuut !!! Promis, je ne mettrais plus ma marinière (pourtant fort pratique pour cacher mon gros bide...) quand j'irais chez toi... Juré, craché, flup !
Hahahaha !!!!



Noum 26/08/2010 16:15



aaahhh mais c'est dégueu de m'crâcher dans l'blog comme ça...sinon pour la marinère ton geste est apprécié ....sache le ....love to love.



AurelieT 08/07/2010 12:53



Bin tout pareil que mon autre commentaire ! Carrément d'accord avec toi. La mode et moi on n'est pas trop copines. Bon, ça reviendra quand les trucs à la mode espagnole ? je suis en rupture de
stock...



Noum 09/07/2010 13:51



Il semble que Lourdes la fille de madonna se lance dans le stylisme...attends la sortie du best off avec la isla bonita dedans ^^



fred 17/06/2010 15:36



j'ai bien rigolé et tu as tout à fait raison, j'adore te lire pupuce, t'es inspiré en ce moment



Noum 17/06/2010 22:10



heu...ouaf?



Beatrice7 17/06/2010 13:51



la mode c'est quoi lol? J eme désintéresse complètement de ça, j'essaye juste de toruver de quoi m'habiller comme j'aime.. et c'est pas toujorus simple lol!


Ringarde, je suis, ringarde je resterais lol



Noum 17/06/2010 22:10



Amen!