LES EXPERTS.

Publié le par Noum

Avez-vous remarqué ces dernières années l’émergence de ces nouveaux métiers que l’on voit particulièrement dans des émissions à forte teneur culturelle comme 100% MAG et autres 50 minutes Inside.


 

 

Emissions dont le but est, me semble t’il de remâcher des émissions passées en croyant très très fort que le spectateur qui n’est qu’un âne ne va pas s’en rendre compte si on y ajoute des commentaires du jour en voix off.

 

Donc ces émission sont faites par des journalistes option archivistes qui se retapent l’intégrale des 66 minutes, complément d’enquêtes, zone interdite etc.…où lorsque vraiment ils en ont marre de zapper se plongent avec délectation dans le premier voilà ou Gali venu. Après quoi ils se livrent à un savant (mouhahah) découpage supposé rendre la veille émission moche, belle et racoleuse.

 

Ensuite dessus ils mettent de la musique angoissante si on parle grippe ou argent et rigolote si ont parle de sex toys (oui il faut dédramatiser le sexe comme çà on peut en mettre aux heures de grande écoute, mais çà on en recausera c’est un autre problème et j’ai pas le temps de parler de Secret story).

 

Donc là si on récapitule pour le moment on a des journalistes dont la majeure partie du travail consiste à faire du découpage collage et doublage de trucs déjà faits par d’autres dont je pourrais dire du mal aussi mais pas aujourd’hui j’ai du repassage qui m’attend (ma vie est une fête).

 

Et là public mon amour tu crois que c’est à eux que je fais référence en parlant de honte ?

Certes oui mais pas que.

Non parce que dans ces même émissions il y’a encore mieux en matière catégorie journalistique. Si.

 

Par exemple, savais tu qu’il y’a des gens qui interviennent régulièrement dans ce genre de programme avec des intitulés aussi amusants et douteux que « Trucmuche de Bouillondepoule spécialiste de Vanessa Paradis et Johnny Deep » ? Ou encore « Jema Carrière spécialiste des peoples qui prennent de la drogue et du coup élèvent mal leurs enfants ? ».

Ces gens sont supposés apporter leur caution de « spécialiste »  à des argumentaires du type «Bien que Vanessa aie trouvé le bonheur dans les bras de Johnny, elle vit encore dans l’ombre de Serge Gainsbourg et souffre toujours de rester aux yeux des Français l’éternelle interprète de Joe le Taxi »





C’est à peu prêt là que le spécialiste de la vie des stars à paillettes va se pointer et dire « Oui c’est vrai que bien que Vanessa aie trouvé le bonheur dans les bras de Johnny, elle vit encore dans l’ombre de Serge Gainsbourg et souffre toujours de rester aux yeux des Français l’éternelle interprète de Joe le Taxi » après quoi il ajoute « Les experts craignent que cette situation finisse par la pousser à prendre de la drogue et du coup elle va sans doute mal élever ses enfants ».

 

Parfois on a des spécialistes du cancer de la prostate ou de la grippe du Toucan dont on craint une recrudescence brutale dans les milieux gay de droite…Là pour le coup c’est vraiment des spécialistes du genre docteur et tout et tout.
Mais comme ils sont entre un reportage sur le retour de la courgette dans nos cuisines et la mode des plumes dans les cheveux chez les chauves, ils perdent un peu d’un point de vue  sérieux du propos.
Musique d’ambiance de type angoissant. « Docteur Machin, est il exact que vous craigniez une pandémie de grippe du Toucan » ? « Oui c’est vrai, nous craignons une recrudescence brutale de la grippe du toucan dans le milieu gay de droite et si cette crainte est avéré, alors nous allons assister à une pandémie massive de gens qui vont prendre de la drogue et mal élever leurs enfants ».
« Merci Docteur Machin qui je le rappelle est expert en maladie volatile ».


 

Il y’a une autre catégorie d’expert que j’aime bien aussi.Les journalistes politiques. Eux je les adore, vraiment.

Ils ont toujours des questions pertinentes comme. « Monsieur X a dit je cite (ils aiment bien citer)-les arabes c’est bien quand y’en a qu’un mais quand y’en a plusieurs y’a des problèmes-pensez vous que l’on puisse taxer ces propos de racisme ou s’agit-il d’un simple dérapage verbal ? «  Là selon que le mec interrogé soit ou non dans le camp de Monsieur X, il n’a plus qu’à cocher la bonne réponse.

Oui parce que c’est çà qui est bien avec le journaliste politique, il est reposant pour le politique, il fait dans l’interview QCM. Du coup c’est bien parce que t’as pas te fouler à réfléchir avant de parler…tu coches. D’ailleurs si les réponses ne sont pas prévues dans le choix proposé ils te remettent de suite dans le droit chemin les bougres. Du coup les débats sont vraiment fascinants de prévisibilité, chacun se cantonnant dans son rôle préétabli par le script.

Bon l’inconvénient après c’est que les politiques à force de ne plus avoir à réfléchir finissent par dire des conneries comme « le juge d’instruction a décidé de faire comparaître les coupables« » ou encore mon préféré « So-li-da-ri-té ! So-li-da-ri-té ! ».



Photo de Thomas Chapuzot (http://blog.chapuzot.org/).
 

Les journalistes politiques ils aiment bien les petites phrases, les histoires de cours de récré « machin a dit a bidule que truc avait dit que l’autre c’était rien gros nul », du coup ils peuvent passer un temps non négligeable à faire avouer à untel qu’il a dit tout et son contraire. Ensuite ils organisent des débats sur la perte de confiance des français vis-à-vis des politiques …Je trouve çà tellement cocasse.Ils aiment bien aussi savoir qui couche avec qui ce qui est très important pour l'avenir du pays non ?

Quand ils s’intéressent à une question politique réelle ou une nouvelle mesure, ils ne vont pas tant chercher à ce qu’on la comprenne qu’à prouver que l’homme politique qui l’a met en place ne sait pas non plus de quoi il s’agit (hélas ils y parviennent presque à chaque fois). Le but semble non pas de nous informer mais plutôt d’obliger l’autre à s’emmêler les pinceaux.

A la fin c’est super parce que on fini par avoir une vision de gens qui vivent dans leur microcosme  avec leurs propres codes et langages leur propre éthique (ou absence de) ils passent leur temps à se tirer dans les pates et se balancer des vacheries pour passer à la télé..Mais bon j’avais dis que je ne parlerais pas de secret story aujourd’hui alors je vais arrêter là.

Du coup ces jours –cis je me pose une question quand même.
Faut-il avoir honte d’être journaliste ? Et je me dis que oui, des fois faudrait quand même. Ou alors faut inventer un autre nom pour çà pour les différencier de ceux (il y'en a ) qui font vraiment leur boulot). Des propositions ?

 

Publié dans Sainte lucarne.

Commenter cet article

So Different 30/09/2009 13:56


Pour ma part, les JOURNALISTES sont ceux dont le métier consiste à écumer tous les journaux people de la planète, et à pondre un article en piochant des mots ici et là. Histoire de passer au Grand
Journal de Canal +...
Maintenant, pour ceux qui eux font VRAIMENT un job d'investigation, de recherche, d'analyse, qui mettent le doigt sur ce qui fait mal, ceux là, moi, je les appelle les BURNALISTES (bah ouais faut
en avoir des burnes )


Noum 30/09/2009 17:55


Les burnalistes? ah oui c'st sympa çà , mais je craindrais trop la confusion avec le buraliste qui est en voie d'extinction ...oh purée! je désinspire à s'theure moué!


Joker 29/09/2009 14:06


Encore une fois tu n'as pas fait dans la dentelle et je me suis régalé. Bon faut que j'arrête de rire que je reprenne mon souffle et que je trouve un truc à dire. Pour être journaliste, il ne faut
avoir honte de rien, il faut assumer la complaisance. Et à ce niveau, c'est un vrai métier, faire semblant d'être intelligent, incisif pour n'être en réalité que complaisant, mou et inintéressant,
ça demande quelques années d'études.


Noum 30/09/2009 17:55


ooohh c'est rigolo c'est comme pour être politicien !!!


Lolotte Bazar 27/09/2009 21:05



pas eu le temps de zieuter ces merveilleuses émissions mais celui de répondre à un tag et de te tagger à mon tour.



Thomas 27/09/2009 11:31


Merci et bonne continuation.


Noum 27/09/2009 12:12


de même:-)


Thomas 27/09/2009 09:38


Bonjour,
je suis l'auteur de la photo "cirage de pompes" utilisée pour ce billet... Il est d'usage de prévenir et de citer la source .
Un journaliste d'accord avec beaucoup de chose dans ce billet, mais faudrait voir à ne pas généraliser...


Noum 27/09/2009 10:47


Arrgghh!
Bonjour Thomas et toutes mes confuses , il est vrai que j'ai l'habitude de lancer mes recherches , de sélectionner ce
qui selon moi illustre le mieux le propos (Et là forcément votre photo ne pouvait que m'interpeller n'est-il pas ? )  et j'avoue à ma grande honte que parfois je ne vois même pas la
source....Souhaitez vous que je retire la photo?
Pour la généralisation , j'espère que ma conclusion sur ceux qui font vraiment leur boulot ne vous aura pas échappée ...Bon je vais tâcher réparer cet impair.
un peu plus tard : voilà qui est fait .