pôle emploi - épisode 1: ILION

Publié le par Noum

 

Quand je l'ai rencontré ce matin, je lui ai d’abord trouvé une drôle d’allure. Il portait ce genre de tenues un peu bouddhiste feat Raëlien, pantalon large en lin et tunique assortie avec une écharpe en travers. Les cheveux longs, mais souffrants déjà d’un début de calvitie, relevés en catogan. L'air mou et désabusé aussi.
 

Il m’a demandé ce que j’aimerais faire comme boulot. Je lui ai dit et du coup il m’a demandé quels étaient mes diplômes, je lui ai dit aussi.

Là il m’a dit que je ne trouverais pas de boulot vu que je n’avais pas le diplôme correspondant. En effet je n’avais que le niveau.

Sur le coup çà m’a énervé même si au fond je me disais qu’il n’avait pas forcément tort .

Je lui ai répondu que, en même temps je n’avais que çà a vendre et que même si je savais que je ne rentrais pas dans les cases il m’avait posé une question, je lui donnais ma réponse. La seule que j’avais.

Pendant que je parlais, je me rendais bien compte qu’il s’en foutait et que çà le gavait, et j’avoue que çà m’a vaguement foutu en rogne. Juste avant que je commence à trouver çà drôle.

Après tout, si lui s’en foutait, pas de quoi fouetter un chat pas vrai?

 

Alors je lui ai répondu sur le même ton que lui, en ayant l’air de me foutre vaguement de sa gueule et en ironisant sur ce qu’il me disait.

Evidement il s’en est rendu compte et çà l’a amusé je crois, parce que le reste de la conversation a prit une tournure encore plus étrange mais nettement moins désagréable.
 

Il  m’a dit que de toute façon il faisait un métier de con qui ne servait à rien et qui a terme était voué à disparaître. Ça m’a laissé songeuse.
Je lui ai fait part de mon étonnement « ah vous le savez en fait ? ».

-« Oui, d’ailleurs je leur ai dit quand y’a eu l’audit, je suis franc avec vous mais je le suis aussi avec ma hiérarchie ».


Ensuite on a continué de parler.
Je lui ai dit que je savais peindre une maison et accessoirement planter des trucs aussi. Là-dessus il me répond :« vous avez la conscience de la nutrition c’est bien ».
Finalement quand je lui ai dit que je parlais de plate bande il m’a dit que lui parlait de potager. Je lui ai dit que le potager serait dans un an, chaque chose en son temps. Il a trouvé çà bien.


Après, i
l m’a dit que l’humanité était mal barrée, que après la catastrophe économique (cf.la crise) viendrait la catastrophe sanitaire qui avait déjà commencée (cf. grippe porcine). Que son métier était voué à disparaître et qu’ils allaient être relégués à faire du chiffre comme tout le monde.

Que les hommes s’étaient détournés de la « conscience de la nutrition". Comme çà faisait déjà deux fois qu’il m’en parlait, je lui demandais ce qu’il entendait vraiment par là.
Il m’a expliqué que le jour où un homme a décidé d’en payer un autre pour produire à sa place sa nourriture, s’inscrivant dans la voie de la production de masse, alors l’humain à oublié les gestes/ les difficultés et les efforts qui amène au résultat. Ainsi a-t-il précipité sa perte. Gandhi faisait ses propre vêtements, c’est pas de la nourriture mais l’esprit est le même.



A la fin  je lui ai demandé:
-« Comment vous vous appelez ? »

-« Ilion pourquoi ? »

-« Pour rien comme çà. Et çà va être vous mon conseillé maintenant ? »

-« Non çà va être Madame F je pense c’est elle qui s’occupe des permanences sur votre secteur ».

-« Dommage on commençait à bien rigoler ».

L’avait pas l’air heureux Ilion, ni de ce qu’il faisait, ni de ce qu’il voyait autour de lui, il m’a fait de la peine.

Je lui ai dit en le quittant : « allé c’est pas grave de toute façon vous allez vous réincarner » (parce qu’il m’avait parlé de çà aussi je sais plus pourquoi).

-« Comme nous tous » m’a-t-il répondu en me raccompagnant vers la sortie du  Pôle emploi où je venais de m'inscrire .

Le rendez vous suivant était arrivé.

 

Tu vois lecteur, quand je te disais qu’il m’arrive toujours des trucs pas possibles quand je rencontre mes amis de  l'ANPE du Pôle Emploi.
 Si j'avais été dépressive il y'a fort à parié qu'en sortant, je me serais jetée dans le canal .

 

 

 

 

 

Publié dans Quête du Graal tome 1

Commenter cet article

Cecile-Une+quadra 20/06/2009 15:22

Hello Noum,
Si tu avais été déprimée tu serais allée te jeter à l'eau, mais depuis moins d'un an au Pôle emploi régional (lire ANPE pour avant le regroupement) dont je dépends géographiquement il y a eu une centaine de suicide d'agents et une vingtaine d'infarctus, pas tous mortels dieu merci alors qu'en temps normal les chiffres sont bien plus faible, tout au plus une dizaine de suicide dans l'année et très peu d'infarctus. Mais comme c'est la crise y'a une certaine inflation là-bas ;)
Bon tous ne sont pas aussi désespérés et stressés, certains restent cool tout en essayant d'être efficace et d'autre on fini par s'en foutre et survive très bien...
 
Reste plsu que les "personnes privées d'emploi" qui galèrent... (J'adore cette expression)
 
Bon courage et/ou bonne chance

Noum 22/06/2009 09:31



 salut Cecile-Une + quadra. D'abord bienvenue.
Je ne sais pas si çà transparait mais pour être honnête j'ai  compatis au sort d'ilion et à travers lui au sort de ses collègues ce jour là.
Simplement je me mettais aussi à la place de quelqu'un qui est accueilli comme je l'ai été et qui serait dans une situation plus dure que la mienne et ne pourrait pas le prendre avec humour ou
recul ...Mais je crois qu'en ce mùoment ce n'est simple pour personne à quelques exceptions prêt..



vivou 07/05/2009 11:23

bonjour Noumfaudrait que je sorte plus svt de ma tannière pour faire des rencontresmoi je la trouve très enrichissante celle que tu viens de fairepeut être une autre surprise avec madame F ?...

Noum 15/05/2009 12:05


je l'aie trouvée surtout un peu triste cette rencontre , parceque je le comprend ilion. Je sais ce que c'est d'entrer dans un boulot avec un genre d'idéal et de devoir appliquer finalement des
directives d'état sans queues ni tête dont le seul véritable objectif est de faire baisser de manière purement mécaniques les stats chômage (dans mon cas c'étaient celle de la délinquance)...Faut
pas croire je le comprend ilion et je compatis en plus...seulement je me dis juste que quand tu vois que t'as plus rien à apporter vraiment aux gens, ben un peu d'écoute ou de sourire c'est
toujours çà quoi ...
madame F non pas de surprise en fait je n'ai pas de conseiler attitré j'ai pas vu madame F seulement une madame A qui est formatrice et m'a aidé sur mon CV .
sinon désolée pour le temps de réponse mais j'ai été victime d'un slaming et me suis retouvée sans internet ni téléphone un bon bout de temps ..peut être l'objet d'un futur article çà ....dès que
j'aurais un peu la ouache .


LMO 02/05/2009 21:57

Hey!En effet, il t'en arrive des drôles de trucs..Perso, ça me ferait presque peur, je veux dire, ok, c'est drôle, mais les gens qui ont une vision très précise de l'univers me fichent toujours la trouille...Sinon, tu dois avoir hâte de rencontrer Madame F, non?Enfin, moi, j'ai hâte que tu la recontres du coup ;o)

Noum 15/05/2009 11:58


je l'ai rencontrée et elle m'a aidé à reformuler mon C.V pourri , bénie soit cette femme .
Ensuite j'ai eu la surprise de constater qu'elle était ..ma voisine ...


Lolotte Bazar 30/04/2009 12:54

Je savais que ça ne serait pas ordinaire ... mais sans rire, quelle idée de faire rentrer chaque homme dans une case ???Allez, courage !!!

Noum 15/05/2009 11:57


ben tu sais c'est un peu l'histoire de l'homme en même temps. y'a qu'a voir ce qu'on fait de ceux qui n'entrent pas dans les cases...


Joker 30/04/2009 00:17

Alors noble déesse, quel effet ça fait de se confronter aux soucis permanents du petits peuple ? Et encore avec toute ta sagesse tu as su tourner ça en conversation et non plus en inquisition.Si j'étais méchant je souhaiterais que tu galères avec plein de rdv pour en avoir des tonnes à nous raconter, mais ce serait égoïste.

Noum 30/04/2009 08:26



j'aime assez les petits noms que tu me donne, pour le reste hélas ce n'est pas la seule occasion que j'ai eue en terme de confrontation rectale (oups) directe avec la nature humaine. Merci de ne
pas être méchant ceci dit car pour être honnête dans ma poitrine (généreuse de déesse ) bas un petiyt coer tendre et à la sortie j'ai oscillé un instant entre le rire et les larmes , avant
d'opter franchement pour le rire. Faut le faire prendre son conseiller ANPE en pitié . Ma bonté n'a pas de frontière décidément. amen