Planète Terre –France - an 2007-sciècle 21

Publié le par Noum

Tout à commencé parce que je me suis persuadé il y’a longtemps que je devais sauver le monde, depuis je cherches comment. Je n’ai pas encore trouvé c’est désespérant. Un tiers de ma vie s’est déjà écoulé, dans deux tiers c’est trop tard et le monde sera foutu.

  J’ai décidé de sauver le monde depuis un petit bout de temps, mais c’est surtout depuis que j’ai pondu que j’en ai vraiment envie, avant je me disais juste que la race humaine n’aurait que ce qu’elle mérite …

Je le pense toujours en fait, mais depuis que j’ai apporté ma petite contribution à la race en question j’ai aussi envie d’empêcher çà, pour les savoir en sécurité, les voir grandir, tout çà.

  C’est l’excuse pour tout les enfants, ça fait mieux de dire « je veux sauver le monde pour mes enfant » que, je veux sauver ma gueule.

Pourtant comme tout être humain qui se respecte à part quelques saints dûment répertoriés comme l’Abbé Pierre mère Térésa Coluche et Bill Gates, je suis profondément égoïste et lâche, je ne pense qu’à moi la plupart du temps et j’ai peur de la mort. Pas vous ?

  Ouais les enfants c’est bien c’est vendeur, ça permet de dire des trucs comme le viol c’est mal mais le viol d’enfants çà, c’est affreux, horrible et ils faut tous les châtrer ces fils de …mais je m’égare. En tout cas quand on veut qu’une cause soit bonne il faut qu’il y ait des enfants çà fait pleurer dans les chaumières. Moi et chéri depuis qu’on en, a on chiale tout le temps, dès qu’y en a un qui meurt à la télé, même pour de faux dans une série policière très chouette. Depuis que j’en ai-je suis devenue franchement intolérante et çà va beaucoup mieux de le dire merci !

  En tout cas moi j’ai décidé que mes enfants me serviraient d’excuse pour vouloir sauver le monde et les humains. Même si pour y arriver je dois tous les buter, les humains, pas mes enfants, faut suivre un peu.

  Comme je ne bosse pas j’ai du temps pour y penser et puis j’observe énormément (excellente excuse micheline !) …chéri et moi-même nous définissons comme contemplatifs, c’est ce qu’on a trouvé de mieux pour ne pas dire gros flemmards, de nos jours c’est un peu mal vu d’être fainéants alors on s’occupe du coup.

  Donc j’observe beaucoup. Et je n’aime pas ce que je vois.

  Citation du jour : « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle est conne »

FLT.

Publié dans Délirium très mince

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article